Windows Server 2016, quoi de nouveau dans les licences ?

Cet article n’aborde que la partie licences d’un point de vue conformité, et en aucun cas les fonctionnalités techniques des deux versions de Windows Server 2016. Je laisse ce soin à mes camarades « techniques », ils en parleront mieux que moi.
Cet article n’est en aucun cas une prise de position pour ou contre le nouveau mode de licences que Microsoft a choisi pour sa future nouvelle version de son Système d’Exploitation Serveurs.
Cet article est juste une présentation de ce que se sera probablement le nouveau mode de licences pour Windows Server 2016 lors de sa sortie courant du deuxième semestre 2016.
Windows Server 2016 va être disponible en deux versions :

  • Windows Server 2016 Standard Edition pour les environnements non virtualisés ou pour les très petites virtualisations.
  • Windows Server 2016 Datacenter Edition pour tous les autres environnements.

Actuellement, le mode de licences de Windows 2012 Server Standard et Datacenter repose sur le nombre de processeurs et bien entendu sur les licences d’Accès Client ou « CAL » : une licence pour deux processeurs physiques ou deux processeurs virtuels.
Avec Windows Server 2016 le mode de licences évolue et sera désormais basé non plus sur les Processeurs et les CALs, mais sur les cœurs et les CALs en se déclinant de la façon suivante:

Mode de licences Windows Server 2016 pour les serveurs Physiques :

Une licence sera requise pour deux cœurs physiques avec des minimums :

  • Minimum huit cœurs pour un processeur physique.
  • Minimum seize cœurs pour les serveurs avec un processeur physique.
  • Les Licences d’Accès Client (CAL) ne changent pas :
    • CAL par « User » : chaque utilisateur qui accède à l’infrastructure doit être couvert par une CAL « User » et peut utiliser jusqu’à 5 périphériques (DEVICE).
    • CAL par « DEVICE » : chaque dispositif Windows qui accède à l’infrastructure doit être couvert par une CAL « DEVICE ».

Prenons quelques exemples sans faire de publicité pour un constructeur particulier :

  • Petit serveur entrée de gamme Tour PowerEdge T130
    • Processeur : un Intel® Xeon® E3-1220 v5 avec 4 cœurs.
    • La règle qui s’applique est celle des minimas, soit 16 cœurs pour un processeur physique, il faudra donc pour licencier ce serveur avoir acquis 8 licences Windows Server 2016.
  • Serveur un peu plus musclé : Serveur Lame HP ProLiant BL660c Gen9 E5-4610-V3
    • Processeur : deux Intel® Xeon® E5-4610 v3 avec 10 cœurs chacun.
    • Deux processeurs X 10 cœurs = 20 cœurs à couvrir par des licences.
    • Une licence pour deux cœurs soit dix licences requises pour ce serveur.

Cacul des processeurs

Mode de licences Windows Server 2016 pour les serveurs virtuels.

La règle est exactement la même si vous positionnez des licences pour chaque machine virtuelle, ce qui serait une erreur de déploiement de vos licences.
Tout comme pour Windows Server 2012 il faut prendre en compte la capacité de virtualisation des systèmes d’exploitation Microsoft des deux éditions.

Possibilités de virtualisation avec Windows Server 2016 Standard Edition:

  • Deux Système d’exploitation virtuels si tous les cœurs physiques du serveur hôte sont couverts par des licences.

Possibilités de virtualisation avec Windows Server 2016 Datacenter Edition:

  • Le nombre de système d’exploitation Windows virtuels possible est illimité si tous les cœurs physiques du serveur hôte sont couverts par des licences.

En pratique, quelles licences en mode virtualisé avec Windows Server 2016?

  • Si vous avez deux machines virtuelles hébergées sur votre serveur et que vous n’avez pas besoin de faire appel à des fonctionnalités particulières de Windows Server 2016 Datacenter, les licences Windows Server 2016 Standard suffiront.
  • Si vous avez plus de deux et moins de six machines virtuelles hébergées sur votre serveur et que vous n’avez pas besoin de faire appel à des fonctionnalités particulières de Windows Server 2016 Datacenter, il pourrait être intéressant de calculer combien coûterait de couvrir individuellement chaque machine virtuelle supplémentaire par des licences en gardant la règle du minimum 16 cœurs couverts et de comparer ce coût de revient au prix d’une licence Windows Server 2016 Datacenter Edition.
  • Si vous avez plus de six machines virtuelles hébergées sur votre serveur la question du type de licences ne se pose plus, la version Windows Server 2016 Datacenter Edition est économiquement la plus rentable.

Tarification de Windows Server 2016.

Windows Server 2016 n’étant pas encore commercialisée, aucun prix officiel ne m’est parvenu, mais, d’après le seul document officiel actuellement disponible, le nouveau mode de licences ne devrait pas entraîner d’augmentation de prix par rapport au coût de revient de Windows Server 2016

Indication de prix

Impact dans le cadre des contrats de licences en volume avec Software Assurance.

  • Un des avantages de la Software Assurance est d’offrir la possibilité de migrer vers la toute dernière version d’un Système d’Exploitation ou d’une application sans avoir à racheter de licences.
  • Le mode de licences entre Windows Server 2012 et Windows Server 2016 changeant, la Software Assurance va devoir impliquer une conversion des droits d’utilisation comme cela a été le cas déjà dans le passé avec les licences SQL.
  • A l’expiration du contrat de trois ans, les licences par processeur devront être échangées par des licences par cœur, et la Software Assurance sera renouvelée dans un mode de licences par cœurs.
  • Les packs de licences Windows Server 2012 Standard et Datacenter seront échangées selon la modalité suivante :
    • une licence Windows Server 2012 deux processeurs contre huit packs de licences deux cœurs au minimum.
  • A l’expiration du contrat de trois ans, il faudra impérativement procéder à un inventaire déclaratif présentant les serveurs couverts par une licence deux processeurs indiquant le nombre de processeurs et le nombre de cœur par processeurs présents sur chaque serveur afin de convertir gratuitement les licences pour deux processeurs par des packs de licences par cœur.
  • Si cet inventaire n’est pas réalisé, Microsoft convertit automatiquement les licences deux processeurs par des licences par cœur selon la règle suivante :
    • une licence Windows Server 2012 pour deux processeurs sera convertie en 8 packs de licences deux cœurs Windows Server 2016.

 

Le SAM devient donc de plus en plus une obligation au sein d’un SI, n’hésitez pas à me contacter si vous rencontrez des difficultés, ou si tout simplement vous désirez que votre inventaire de « True-up » soit juste et vous garantisse une absence d’audit de conformité de Microsoft dans l’année à venir.

Bibliographie :

http://download.microsoft.com/download/7/2/9/7290EA05-DC56-4BED-9400-138C5701F174/WS2016LicensingDatasheet.pdf

Si cet article vous a plu, partagez-le !

Vous voulez en savoir plus ?

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *